Nos Vins




Voir la fiche PDF

VOLNAY PREMIER CRU
ROBARDELLE 2021

pour connaître les détails d’un millésime, cliquez sur l’année de votre choix
2018   2019   2020   2021  

ORIGINE


Le village de Volnay se trouve au Sud de Pommard, entre deux collines qui lui offrent une protection contre les vents, sur l’un des plus hauts points de la Côte de Beaune, en Bourgogne.

La culture de la vigne y était déjà présente à l’époque gallo-romaine. Au Moyen-Âge, Volnay était une résidence d’été des Ducs de Bourgogne puis des Ducs. Les Templiers possédaient des biens et des vignes sur Volnay qui furent ensuite léguées au XIVème siècle à la confrérie du Saint Sacrement, fondée par Philippe le Hardi.

La typicité de ces vins issus du Pinot Noir a été reconnue et mentionnée dès le début du 18ème siècle et le statut d’appellation a été établi en 1937.

L’origine du nom Robardelle viendrait de la localisation de ce Premier Cru, pas très éloigné de l’ancienne route romaine et des carrières où les bandits de grands chemins (robarts) pouvaient s’échapper rapidement.

- Sols de marnes et calcaires sur des éboulis gravelo-limoneux.
- Exposition : Sud, Sud-Est.
- Altitude : 230 m à 340 m.


CÉPAGE


Le Pinot Noir est le cépage des Volnay et Premiers Crus.
- 10 000 pieds/ha.
- Taille : Guyot.
- Vendanges manuelles.
- Rendement 40 hl/ha.


VINIFICATION ET ÉLEVAGE


Récoltée à la main, la vendange est triée à la vigne et à son arrivée aux chais. Les raisins sont éraflés, foulés puis entonnés en cuves thermo-régulées.

La vinification débute par une macération à froid (8°-10°C) pendant quelques jours puis la fermentation alcoolique prend la relève. Levures sélectionnées de Bourgogne et pigeages/remontages quotidiens sont pratiqués pour favoriser l’extraction des matières colorantes et des tanins.

Le décuvage permet d’obtenir un jus de goutte et un jus de presse que l’on assemble. Le vin nouveau est alors placé sous-bois pour un élevage de 12 à 15 mois. Elevage en fûts de chêne avec une proportion de 30% de fûts neufs, chêne français.


NOTES DE DÉGUSTATION


- Beau rouge foncé, intense.
- Au nez, des arômes de petits fruits rouges et noirs, bien mûrs, comme la cerise, avec des notes toastées d'épices et de café.
- En bouche, l'attaque est pleine, ample sur une belle structure veloutée, riche, bien équilibrée, épicée et fruitée (cassis, myrtille, cerise noire) et les fruits confits. Un vin généreux, complexe, offrant des tanins veloutés et très belle structure en bouche.


ACCORDS METS ET VINS


À découvrir sur un fromage de Mont d’Or chaud avec une saucisse de Morteau, un petit gibier à plumes, un steak tartare, une pintade cuisine avec des navets rôtis, des choux de Bruxelles au bacon ou une tendre part de Tome de Savoie.


SERVICE


Servir idéalement chambré, à 15-16°C environ.


POTENTIEL DE GARDE


Ce premier cru peut être conservé en cave de 6 à 8 ans.


Millésime : 2021


Dieu que ce millésime aura été éprouvant pour le vigneron et pour le vinificateur. Tout a commencé par des températures très chaudes fin Février qui ont entrainé un redémarrage précoce de la vigne. Le gel historique d’Avril n’a pas épargné les jeunes poussent trop tôt sorties, entamant très significativement la future récolte.

Jusqu’aux vendanges, les changements météorologiques ont imposé le tempo. La pluie s’est invitée de Mai à mi- Août, imposant aux viticulteurs d’être sans cesse sur le qui-vive. Seuls moments de répit, la floraison qui s’est déroulée dans de bonnes conditions pour la formation des futurs fruits et la véraison qui a profité du retour du soleil à partir de la mi-août. Les caprices du temps ont contribué au développement de foyer de maladies circonscrits grâce aux efforts indéfectibles de nos viticulteurs.

Malgré cela, Il a fallu sacrifier beaucoup pour que la qualité soit au rendez-vous, un tri sévère des fruits à la vigne et à l’arrivée aux chais s’est imposé.

Ce millésime a demandé une vraie technicité. Les vinifications ont exigé beaucoup d’attention et de précision. Nous avons apporté un soin tout particulier à l’extraction de la matière colorante, à l’équilibre de la structure et à l’expression aromatique de nos vins rouges et à la fraicheur, l’équilibre acide et au potentiel aromatique de nos vins blancs.

Dès les premières dégustations, ce millésime affichait un joli potentiel aromatique, l’équilibre acide était contenu. Nous retrouvons des vins moins solaires, dans la modération, plus légers en alcool et en structure tannique, des vins qui affirmeront leur singularité en offrant une palette diversifiée de saveurs et de textures à l’image du millésime.