Nos Vins




Voir la fiche PDF

BEAUNE PREMIER CRU
LES GRÈVES 2013

pour connaître les détails d’un millésime, cliquez sur l’année de votre choix
2013  

ORIGINE


L’appellation est scindée en deux parties, Nord et Sud, séparée par une cassure qui suit la route qui monte de Beaune vers Bouze-Lès-Beaune. En vieux Français « Grèves » désigne un terrain sablonneux favorable à la culture de la vigne. « Les Grèves » est assurément l’un des Premiers Crus les plus connus à Beaune (représentant 30 ha). Vu d’en haut, il forme un bloc carré, exposé plein Est, et occupe toute la longueur du coteau sur une pente douce.


CÉPAGE


100% Pinot Noir


VINIFICATION ET ÉLEVAGE


Vendange manuelle en caissettes percées de 20 kg. Premier tri à la vigne, second sur table de tri à la réception de la vendange.

En cuverie : les raisins sont égrappés à 50 %) et mis en cuve par gravité. Macération totale de 26 jours dont 1 semaine à froid (12°C). Fermentation en levures indigènes uniquement, aucun adjuvant oenologique ajouté comme des enzymes ou tannins. Pigeages peu fréquents (8 maximum).

En cave: élevage 17 mois sur lies sans soutirage, 30 % fûts neufs, bois d'origine française, chauffe longue à basse température pour un boisé très délicat.

Mise en bouteille: par gravité, vin non collé, très légère filtration.


NOTES DE DÉGUSTATION


Robe : très intense rouge rubis.
Nez : fruits rouges, très ouvert et complexe.
Bouche : vin corpulent, beaucoup de finesse, très long en bouche.


ACCORDS METS ET VINS


À déguster sur une belle viande cuisinée, telle une côte de boeuf grillée ou un gibier à poils, rôti ou braisé ou sur un plateau de fromages au caractère affirmé !


SERVICE


Servir idéalement à une température située entre 16 et 17°C.


POTENTIEL DE GARDE


Un grand Bourgogne qui se conservera aisément une dizaine d'années en cave dans de bonnes conditions.


Millésime : 2013


Le millésime 2013 a été caractérisé par des conditions climatiques imprévisibles et irrégulières qui ont considérablement affecté la croissance des raisins. 

Le printemps a été maussade et nuageux avec une alternance de périodes de temps doux et froid ainsi que de fortes pluies. 

Le temps plus doux du mois de juin et les températures estivales du mois de juillet ont permis au vignoble de rattraper son retard végétatif, avec une floraison début juillet.

Les pluies et le froid sont revenus en septembre, ralentissant la maturation des raisins et provoquant le développement de maladies telles que le « botrytis », qui demande plus de soins et d'attention dans les vignes.

Les vendanges ont débuté le 30 septembre dans des conditions ensoleillées et ont duré deux semaines avec une alternance de pluies et de temps sec et ensoleillé. 
Malgré un déficit en quantité, la qualité des moûts était bonne et les premières dégustations après fermentation ont montré que les problèmes causés par la météo n'étaient plus qu'un lointain souvenir, avec la promesse d’un millésime réussi…