Nos Vins




Voir la fiche PDF

GEVREY-CHAMBERTIN 2017

pour connaître les détails d’un millésime, cliquez sur l’année de votre choix
2014   2020   2021   2022  

CÉPAGE


Le Pinot Noir est le cépage des Gevrey Chambertin.

  • 10000 pieds/ha.
  • Taille : Guyot.
  • Vendanges manuelles.
  • Rendement 40 hl/ha.
  • Élevage 12 mois en fût de Chêne Français dont 30% de fûts neufs.


NOTES DE DÉGUSTATION


- Robe profonde à la couleur jus de cerise noire.
- Au nez, les arômes qui dominent sont ceux de petits fruits à baies rouges et noires, bien mûrs. Se mêlent également des notes boisées et florales, discrètes et raffinées.
- Au palais, la structure est velours, bien équilibrée, puissante. Les tanins sont soyeux, les saveurs fruitées et bien boisées. D’un bel équilibre, le vin est riche et racé.


ACCORDS METS ET VINS


Il sera le parfait compagnon des viandes et petits gibiers rôtis ou en sauce comme un filet de bœuf ou des œufs en meurette. À déguster aussi sur des fromages régionaux : Amour de Nuits, Époisses et Cîteaux.


SERVICE


Servir à une température d’environ 15°C.


POTENTIEL DE GARDE


Ce grand vin de Bourgogne offre une longévité importante de 5 à 7 ans.


ORIGINE


La commune de Gevrey Chambertin se situe dans la partie Nord de la Côte de Nuits.  C’est l’une des plus vastes communes viticoles de Bourgogne. L’appellation se récolte sur les villages de Gevrey et de Brochon qui produisent aussi des Côte de Nuits-Villages.

  • Sols bruns calciques et bruns calcaires avec sur certaines parcelles des marnes recouvertes d’éboulis et de limon en provenance du plateau.
  • Orientation Sud-Est et Est 
  • Pente douce, plus marquée sur les Premiers Crus. 
  • Altitude entre 280 et 330 m.


VINIFICATION ET ÉLEVAGE


Elle est de type traditionnelle bourguignonne. Les raisins, récoltés à la main, sont triés une première fois à la vigne puis aux chais dès leur arrivée. Après ce tri sévère, ils sont éraflés et foulés puis entonnés en cuves thermo-régulées. La cuvaison dure entre 20 et 25 jours. La vinification commence par une macération à froid (8°-10°C), puis la fermentation se réalise à l’introduction de levures de Bourgogne, avec remontages et pigeages quotidiens. L’élevage se poursuit en fûts de 228 litres, dont environ 30% de fûts neufs pendant 12 à 15 mois.


Millésime : 2017


En 2017, la Bourgogne tire son épingle du jeu, tant au niveau de la qualité que de la quantité.

Après plusieurs années de récoltes impactées par les aléas climatiques, elle retrouve, avec 2017, des volumes de récolte satisfaisants. Mais pas seulement ! Les vins donnent d’ores et déjà envie de découvrir ce millésime élégant.

La vigne ayant reconstitué ses réserves pendant l’hiver, elle profite pleinement du printemps très estival, prenant dès le débourrement (début avril) une avance qu’elle conservera jusqu’aux vendanges. Tout s’enchaîne facilement.

Dès la mi-juin, les parcelles sont en fleurs, puis très rapidement en fruits. La précocité du millésime se confirme. L’été connaît quelques épisodes caniculaires, qui alternent avec une météo plus mitigée. Toutefois, la maturation se poursuit sur un bon rythme.

Fin août, les premiers raisins sont récoltés, avec 2 semaines d’avance par rapport à la moyenne. Les vendanges se poursuivent jusqu’à la mi-septembre, au fil de la maturation de chaque parcelle.

La qualité sanitaire des raisins est exceptionnelle, rendant l’utilisation des tables de tri anecdotique. L’enthousiasme est général au regard de cette belle matière première, à la maturité parfaitement aboutie, et aux volumes récoltés.

Seul bémol, certains secteurs touchés par le gel de printemps (notamment Chablis au nord) n’atteignent pas les rendements espérés. Les vinifications se déroulent sans encombre. La sérénité prédomine, avec ce millésime pour lequel la Bourgogne renoue avec ses grands classiques qualitatifs et quantitatifs.
Le Pinot